en culture de printemps pour les oignons de couleurs et les oignons blancs, semis en pleine terre de fin février à début mai. La culture automnale est pratiquée pour les oignons blancs et la variété jaune 6485 F1 OLYMPIC, on sème alors d'août à octobre pour une récolte printanière. Environ 250 graines au gramme :

    OIGNON PAILLE des VERTUS Agrandir l'image

    OIGNON PAILLE DES VERTUS

    6450

    1,80 €

    262

    Nouveau produit


    Variétés anciennes Semences NON TRAITÉES Produit de variété française

    bulbe plat, jaune, productif, très usité, pour culture de printemps.
    Quantité livrée : 6 g. NT

    Description du produit « Oignon Paille Des Vertus »

    Très ancienne variété française tirant son nom de la plaine des Vertus, lieu-dit aujourd'hui oublié: la « plaine des Vertus », drainée par le ru de Montfort. Elle s'étendait sur Aubervilliers et La Courneuve, jusqu'aux limites de Bobigny et de Drancy (Seine-Saint-Denis). L'église d'Aubervilliers, Notre-Dame-des-Vertus, lui doit son nom. L'actuel parc départemental de la Courneuve a été aménagé sur sa partie nord, tandis qu'au sud la plaine des Vertus venait buter sur le côteau de Pantin.

    Les Vertus ont été jusqu'en 1876 la plus vaste plaine légumière de France, souligne Jean-Jacques Péru, historien et chercheur, qui anime l'écomusée de La Courneuve. Ensuite, le développement de Gennevilliers est venu la concurrencer, puis l'urbanisation et l'industrialisation ont repoussé les "laboureurs de légumes de plus en plus loin. Le coup de grâce est venu avec la création du Marché d'Intérêt National de Rungis, qui a coïncidé avec la création, dans les années 60, du grand ensemble des 4.000 à La Courneuve. Depuis l'inauguration de l'écomusée en 1983, puis l'ouverture du musée des cultures légumières à la Courneuve, Jean-Jacques Péru a collecté des centaines de témoignages et des milliers d'objets ayant marqué l'activité de ces «laboureurs de légumes», mi-paysans, mi-maraîchers. Car sur la plaine des Vertus, on ne pratiquait pas le forçage des primeurs, on n'amenait pas sur les marchés de détail la botte de persil, la poignée d'épinards ou les premiers haricots de la saison, comme le font les maraîchers traditionnels. On produisait en masse, pour le carreau des Halles, les légumes de pleine saison, base de l'alimentation du peuple de Paris, selon un système économique rodé au fil des générations.

    «Les Vertus, c'était le gros légume, celui qui tient au ventre pour la soupe et le bouillon», explique Jean-Jacques Péru. Donc le chou de Milan gros des Vertus, le chou cabus cœur de bœuf des Vertus, l'oignon jaune paille des Vertus, le navet des Vertus marteau tirent le nom de cette plaine de culture. Sous le Second Empire, on comptait ainsi, sur les mille hectares de la plaine des Vertus, près de cinq cents ménages de cultivateurs, dont les plus riches possédaient quatre ou cinq chevaux, plusieurs charrues et chariots. Ces laboureurs de légumes, conduisaient eux-mêmes vers le «Ventre de Paris» leurs charrettes emplies d'une montagne de choux et de poireaux, qu'ils déversaient à une heure du matin aux Halles, où ils restaient «sur le carreau» en cas de mévente; à l'aube, ils regagnaient La Courneuve ou Aubervilliers avec un chargement de pierre, pour les routes, ou de «boues d'aisance», pour la fumure.

    Aujourd'hui, la quasi-totalité de la production de légumes « labourés » de Seine-Saint-Denis est issue de trois entreprises de maraîchage situées à Saint-Denis, Aubervilliers et Stains. Mais il reste aussi un témoignage architectural de l'ancienne prospérité des Vertus: les «maisons de plâtre», très caractéristiques, avec leur porte cochère et leur cour en partie couverte, où l'on ficelait les bottes et préparait les charrettes. Construits sur un soubassement de pierre de soixante-dix à quatre-vingts centimètres de haut, leurs murs étaient ensuite montés en plâtre, que l'on bourrait de petits moellons et de débris divers. Le gypse, à profusion dans les environs, permettait ainsi d'édifier une bâtisse sur deux niveaux à bon marché.

    Quand il a commencé, au début des années 80, à répertorier les maisons de plâtre des laboureurs de légumes d'Aubervilliers et la Courneuve, Jean-Jacques Péru en a déniché quarante encore debout. Aujourd'hui, il en reste à peine vingt, essentiellement autour de l'ancien hameau de Crèvecoeur. Certaines tombent en ruine, d'autres sont restaurées avec plus ou moins de bonheur, aucune n'est classée, bien que la plupart datent du XVIIIe siècle. Mais les monuments historiques, habitués aux églises et châteaux, n'ont pas le réflexe de préserver ces fragiles vestiges du patrimoine populaire. Heureusement, la ville de La Courneuve a restauré en 1985 une de ces maisons de plâtre en créant le musée des cultures légumières. Et la ville d'Aubervilliers vient à son tour de racheter l'ancienne ferme Mazier.

    Dans le passé l’oignon jaune paille des Vertus était connu sous diffèrent nom : oignon  de Verberie, oignon d’Aubervilliers, oignon de Limoges, oignon de St Urgent. Son bulbe est rond, plat, 8/10 cm de Ø sur 4/5 cm d’épaisseur, collet assez fin, sa pelure a une belle couleur mordorée dès qu'il atteint la pleine maturité. Il se conserve tout l'hiver, pour peu qu'on le suspende dans un endroit sec et bien aéré. C'est l'oignon jaune paille des Vertus, bien connu des jardiniers amateurs et des professionnels. Semé et planté dans toute l’Europe, c’est une bonne variété rustique, semis et repiquage faciles à réussir.

    Semis au jardin, en ligne, de fin février à fin avril pour les régions froides, semis automnal possible pour les régions méridionales. La graine doit être peu enterrée puis éclaircir, sarcler et biner. Récolte en août-septembre par temps sec lorsque les feuilles sont fanées, laisser les bulbes ressuyer sur le sol durant 8 jours.

    « Oignon Paille Des Vertus » : conseils en vidéo

    Fiche technique du produit « Oignon Paille Des Vertus »

    CaractéristiquesValeurs
    Floraison Non renseigné
    Variété ancienne Variétés anciennes Cette variété est cultivée et connue depuis plus de 115 ans.
    Numéro de page dans le catalogue N° : 262
    Non traité Semences NON TRAITÉES Semences NON TRAITÉES de culture conventionnelle !
    Variété française Produit de variété française Ce produit est une variété française.

    11 produits similaires pour « Oignon Paille Des Vertus »

    Avis Clients sur: « OIGNON PAILLE des VERTUS »

    Voir l'attestation de confiance
    • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nos CGU.
    • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
    • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
    • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
    • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.

    5 /5

    Calculé à partir de 1 avis client(s)

    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      1
    Trier l'affichage des avis :

    Jean-Francois B. publié le 20/04/2019 suite à une commande du 06/02/2019

    5/5

    très bien comment d'habitude

    Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0